Préservez la planète

Avouons-le, jusqu’à présent, le secteur informatique pensait échapper à la préoccupation écologique. Avec, du côté des matériels, une absence de rejet de CO2 et, du côté des logiciels, des produits immatériels, écologiques par nature, il se croyait quasiment exempt de toute réflexion sur le sujet. Pourtant, informatique ne rime pas vraiment avec écologie. Des déchets électroniques en croissance perpétuelle (6 millions de tonnes en Europe cette année). Des produits (ordinateurs, téléphones…) qui polluent, qui chauffent, qui consomment énormément d’énergie. Des matériels qui ne sont pas recyclables, qui utilisent des substances dangereuses ou qui envoient des radiations électromagnétiques. Des équipements, fréquemment renouvelés qui, une fois obsolètes, sont jetés sans la moindre précaution… Pourtant des normes commencent à poindre : Deux d’entre elles sont sous les feux des projecteurs : la ROHS (Restriction of hazardous substances) et le recyclage des DEEE (Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques). Outre le fait qu’il faille acheter plus propre, produire plus propre, il faut de plus être capable d’identifier précisément ce qu’on consomme, en quoi on pollue, et communiquer institutionnellement sur ces éléments (une obligation pour les sociétés cotées qui est dictée par la loi française relative aux Nouvelles Régulations économiques).

Comment faire face à la nouvelle donne ? Parmi les solutions, nombre d’entreprises ont presque naturellement mis à contribution leur direction informatique pour trouver globalement les moyens de gérer l’enjeu écologique. Bien sûr, il n’est pas du tout question de faire retomber tout le problème sur les seules épaules du DSI, mais à l’évidence, on estime qu’il a un rôle à jouer. Un rôle sur lequel il est utile de réfléchir dès aujourd’hui… La simulation, la traçabilité et l’optimisation qui sont nécessaires pour produire, consommer et recycler plus propre reposent sur des technologies informatiques plutôt avancées.

L’informatique est un monde en perpétuel évolution, les solutions éco-responsables existent et APS Solutions Informatiques peut vous accompagner pour les mettre en œuvre …

  • Recyclage des Déchets : Notre fondation, intégrée au groupe, permet de récupérer des parcs informatiques, de les retraiter et de les redistribuer dans des circuits non-marchand (ADAPEI, écoles …)
  • Utilisation de matériels « propres » : Serveurs, switchs, écrans …
  • Utilisation de technologies intégrant le « Green IT » :
  • Virtualisation de serveurs
  • Clients légers
  • Optimisation / Gestion de parc informatique : Un parc informatique bien géré, reste performant plus longtemps, évitant ainsi le remplacement.

Nous ne souhaitons pas devenir des « intégristes » du Green IT, mais nous souhaitons simplement intégrer du « bon sens » dans notre démarche. Cette démarche s’inscrit dans notre rôle de conseil et devrait permettre de faire tourner les choses dans le « bons sens »

Jean-Marie Corbineau Manager APS Solutions Informatiques

Copyrights @ 2014 APS Solutions Informatiques